Début de la construction des nouvelles rames m1

Les tl et leur partenaire GoldenPass-MOB réceptionnent, jeudi 15 novembre, le premier « chaudron » du m1 (caisson d'une rame) dans l'atelier de la Borde, à Lausanne. C'est là que cinq nouvelles automotrices seront construites d'ici 2015.

Tout blanc, tout neuf, le « chaudron » de la première des cinq futures rames du m1 est arrivé aujourd'hui dans le dépôt tl de la Borde. Parti en milieu de matinée des ateliers de l'usine Bombardier à Villeneuve, où ses différents composants (châssis, parois latérales, toit, demi-toit) ont été assemblés, il a été transporté par convoi spécial jusqu'à Lausanne.

La construction progressive des cinq nouvelles rames doit augmenter la capacité du métro m1, fortement sollicité par une clientèle toujours plus nombreuse. Grâce à ces cinq véhicules supplémentaires, la capacité maximale de la ligne pourra être exploitée dès 2015 : dix compositions, toutes doubles, circuleront à une cadence de 5' aux heures de pointe. La capacité sera augmentée de 25%.
Garer, entretenir et déplacer cinq nouvelles rames implique de nouveaux besoins : le dépôt d'Ecublens sera agrandi en 2013 (extension des voies extérieures, nouvelle installation de lavage et électrification complète du dépôt). Dix kilomètres de câbles seront changés.

Du chaudron à l'automotrice

Les équipes techniques du GoldenPass-MOB, constructeur reconnu d'automotrices, ont été mandatées par les tl pour équiper les chaudrons et les transformer en rames de métro flambant neuves. Ces travaux spécialisés débuteront à la Borde dès demain.
Une douzaine de collaborateurs du GoldenPass-MOB intégreront donc les nouveaux équipements (pupitre de conduite, portes, aménagements PMR, traction) développés par les équipes tl dans le cadre de la remise à niveau des 17 rames existantes – le m1 compte plus de 20 ans d'exploitation et son matériel roulant arrive à « mi-vie ». Pour rappel, la première des 17 automotrices à avoir subi cette cure de jouvence a été homologuée le 5 avril dernier par l'Office fédéral des transports (OFT) (notre communiqué du 11.04.2012). Ces aménagements visent à assurer la fiabilité du système et à garantir le confort et la qualité de service à la clientèle.

Le m1 indispensable au campus

Depuis sa mise en service, le 2 juin 1991, le m1 (anciennement TSOL) reste le système de desserte le plus performant de l'Ouest lausannois et des Hautes Ecoles, véhiculant journellement une population équivalent à celle de la ville d'Yverdon-les-Bains. Indispensable, le m1 rencontre un succès toujours aussi vif et ses voyageurs sont chaque année plus nombreux (plus de 12 millions en 2011). Ce système complexe à voie unique est entrecoupé de 33 passages à niveau et son exploitation à une cadence de 5' reste une véritable performance au plan international.

transport d'une rame m1
préparation de la rame en hangar

Fiche technique

Le m1 en dates

Mise en service du m1 : 2 juin 1991

2011

Juin Début des travaux de la première tranche de mise à niveau (« mi-vie ») sur la première automotrice du m1 (207).
Sept. Octroi par le Canton de Vaud d'une garantie d'emprunt de 34 millions de francs pour la mise à niveau des 17 rames et la construction 5 nouvelles automotrices.

2012

Avril Mise en service de l'automotrice 207, homologuée par l'Office fédéral des transports. Les travaux de mise à niveau sur les 16 autres rames sont prévus jusqu'en 2018.
Mai Début des aménagements du dépôt de la Borde en atelier de construction.
Oct. Assemblage des composants du premier chaudron dans les ateliers de Bombardier, à Villeneuve ; emménagement et installation des équipes techniques du GoldenPass-MOB à la Borde.
Nov. Arrivée du premier des cinq chaudrons à la Borde.

2013

Fév. Début de la seconde tranche des travaux de « mi-vie ».
Avril Transfert de la première rame au dépôt d'Ecublens pour les dernières adaptations ; homologation de l'OFT et mise en service prévues au second semestre 2013.

Le m1 en chiffres

Voyageurs transportés (2011): 12.1 million
Flotte: 17 rames, dont 15 en circulation
Composition aux heures de pointe : 6 trains doubles, 4 solo
Capacité d'une rame : entre 270 et 300 personnes
Longueur de la ligne : 7,8 km
Haltes et stations : 15
Passages à niveau : 33
Vitesse maximale d'exploitation : 70 km/h