Bus hybrides en test sur le réseau tl

Du 19 janvier au 16 février, un autobus articulé hybride circulera en test sur le réseau tl. Ces essais s'inscrivent dans le cadre d'un projet national regroupant sept entreprises de transports publics suisses. Objectif : faire l'expérience de véhicules hybrides en service commercial sur une longue durée afin d'évaluer cette technologie de propulsion sous les angles aussi bien technique qu'écologique, économique et marketing.

Dès jeudi 19 janvier, les clients de la ligne 18 pourront embarquer dans un autobus hybride du constructeur soleurois Hess. Ce véhicule circulera en test sur cette ligne jusqu'au 16 février avant l'arrivée, en mars, d'un second bus du même type mais de la marque Mercedes, pour une dernière série d'essais, du 19 mars au 23 avril.

Ces deux phases de tests s'inscrivent dans un projet national dont le groupe de travail nommé « Busvisionnen » se concerte depuis 2009. De mars à décembre 2011, les deux véhicules ont déjà sillonné six réseaux de transports publics suisses qui diffèrent par leurs cadences horaires, les distances entre les arrêts ou encore la topographie du lieu - Soleure, Bâle, Winterthur, Thoune, Genève et les lignes CarPostal - à raison d'un à deux mois par ville/ canton selon les transporteurs. Lausanne parachève ces essais. Le projet est soutenu par l'Union des transports publics de Suisse.
Les avis et expériences des clients comme des conducteurs seront récoltés par le biais de questionnaires et la consommation de carburant analysée. Ces données permettront de définir si la technologie hybride peut être envisagée comme une solution intéressante en termes d'efficience, de réduction des émissions CO2 et de rentabilité dans le cadre de l'acquisition de nouveaux véhicules routier.

Un trolleybus sans perche

Si il est homologué comme autobus, le système de propulsion hybride rapproche le véhicule d'un trolleybus... sans perche ! Le principe de l'hybridation est d'insérer un moteur électrique dans la chaîne de traction du bus à moteur thermique (diesel). Ce moteur électrique est utilisé en appoint au démarrage du véhicule afin de compenser le manque de couple du moteur thermique. Ce même moteur électrique est utilisé comme une génératrice lors du freinage du bus (à l'identique des trolleybus et des rames m1 et m2). L'énergie ainsi produite au freinage est stockée dans des accumulateurs puis réutilisée au prochain démarrage du bus.