Cinq ans pour le m2 et des augmentations de capacité

Depuis sa mise en service le 27 octobre 2008, le premier métro automatique de Suisse, le m2, a transporté à ce jour plus de 120 millions de voyageurs. Pour répondre à la demande croissante et future, sa capacité d'accueil doit être améliorée. Un plan d'action est établi jusqu'en 2020. Le réaménagement des rames, récemment achevé, en constitue une première étape, permettant ainsi un gain d'espace de 15%.

Plébiscité lors d'une votation populaire en novembre 2002, le projet du m2 a affirmé la volonté des Vaudois de bénéficier de moyens de transports innovants et efficients. Dès lors, le Canton, la Ville de Lausanne et les tl ont travaillé de concert pour permettre l'inauguration du premier métro automatique de Suisse, six ans plus tard, le 27 octobre 2008.
Son arrivée dans l'agglomération lausannoise a bouleversé les habitudes de mobilité de toute une population, aplanissant les célèbres pentes lausannoises, rapprochant la campagne du lac, traçant un axe nord-sud très performant, permettant de relier les Croisettes à Ouchy en 20 minutes. Le m2 a apporté un nouveau souffle à la région lausannoise, favorisant le transfert modal.

Le défi: accueillir toujours plus de voyageurs

Le m2 est un métro à succès et sa fréquentation en hausse constante s'impose comme un défi pour l'entreprise: comment accueillir le flux important de voyageurs, notamment aux heures de pointe dans les stations où le m2 se connecte à d'autres lignes de transports publics? Très tôt, les tl ont entamé des réflexions sur l'augmentation de la capacité du métro. En août 2009, la fréquence était déjà augmentée de 3'15'' à 2'50'' entre les stations Lausanne-Gare et Sallaz, ce qui a permis une amélioration de capacité de 12%.

2013 – 15% de capacité supplémentaire

Ce travail sur l'augmentation de capacité se poursuit. Une des mesures mises en place cet été 2013 a été de réaménager l'intérieur de quinze rames du métro. Deux zones sont désormais distinguées dans la rame: au centre, des places assises fixes pour les "longs" trajets; aux extrémités, des sièges rabattables pour les "sauts de puces", une fois relevés, ils permettent d'absorber 30 personnes de plus par train. Afin de garantir la sécurité et le confort des voyageurs, des appuis dorsaux et barres de maintien ont été rajoutés. Ces réaménagements visent à réduire le temps d'attente aux stations grâce à une meilleure fluidité des échanges et une optimisation de l'occupation des rames.

Action « Bienvenue à bord »

Les clients qui embarqueront dans leur m2 entre le 30 octobre et le 1er novembre, seront accueillis sur les quais et dans les rames par des comédiens. Hôtesses et « agents de piste » guideront les clients dans les nouvelles zones, long ou court trajets, et sensibiliseront les voyageurs aux nouveaux réflexes à adopter pour faire d'un trajet en m2 un voyage agréable pour tous.

2014 – Augmenter la cadence !

Depuis avril, de nombreuses équipes des tl travaillent déjà sur l'offre 2014. Objectif: tirer le meilleur parti de la ligne et du matériel existant pour baisser la fréquence de 2'50'' à moins de 2'30''. Cette amélioration de cadence permettrait de faire circuler 14 rames (contre 12 aujourd'hui). Dans le viseur, une augmentation supplémentaire de capacité de 12.5% en 2014.
L'étape suivante consistera en un travail sur la réduction des temps de parcours avec des modifications importantes des automatismes et l'acquisition de nouvelles rames. Ces différentes mesures s'inscrivent dans un plan d'action global qui vise à pouvoir doubler la capacité d'accueil du m2 d'ici 2020. C'est sans compter le m3 qui, dès cet horizon 2020, pourrait compléter ce panorama, partageant un tronc commun avec le m2 entre Ouchy et Grancy, doublant le tronçon Lausanne-Gare et Lausanne-Flon avant de poursuivre par Chauderon et de relier le plateau de la Blécherette.

Voyageurs transportés par le m2 (en millions)

2009 : 21.9
2010 : 24.5
2011 : 26.1
2012 : 26.9