L’AG de l’UTP élit Michel Joye à la présidence

L’Union des transports publics a tenu aujourd’hui son assemblée générale à Leysin. A cette occasion, elle a élu à l’unanimité Michel Joye (56 ans), directeur des Transports publics de la région lausannoise, à sa présidence.

Il succède à Urs Hanselmann. Les autres points forts de l’assemblée ont été le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), la convivialité dans les transports publics et le SwissPass, première étape vers le billet électronique, qui sera introduit à la mi-2015 pour les abonnements généraux et demitarif.

Quelques mois après la célébration officielle des 125 ans de l’UTP, l’assemblée générale était placée sous le signe de l’élection d’un nouveau président, puisqu’Urs Hanselmann a annoncé son départ après quatre ans à la tête de l’Union. Michel Joye, 56 ans, vice-président de l’UTP et directeur des Transports publics de la région lausannoise (tl) a été élu à l’unanimité à Leysin.

Durant sa présidence, Urs Hanselmann a mis l’accent sur le rapprochement des deux «mondes des transports publics» que sont le Service direct et les communautés tarifaires, actuellement au nombre de 21. Il reste président de la communauté tarifaire vaudoise Mobilis. L’AG a élu Nobert Schmassmann, 58 ans, directeur des Verkehrsbetriebe Luzern (vbl) à la vice-présidence.

Dans son discours inaugural, Michel Joye a présenté ses principaux objectifs en tant que président de l’UTP: « Nos clients veulent être transportés de manière simple et conviviale, en utilisant toute les possibilités des nouvelles technologies connues aujourd’hui et à venir. Pour répondre à cette demande légitime, les entreprises de transports publiques devront encore intensifier et étendre le champ de leur collaboration. Mon engagement en tant que président de l’UTP est orienté vers ces objectifs.»

Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP, a axé son discours sur le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération. Avec une exigence claire: «Les moyens financiers alloués aux projets d’agglomération des transports publics doivent être garantis à long terme, et ceci au moins au niveau actuel. La conception du financement de la route doit assurer que FORTA permette également de continuer à développer les systèmes de tram et de bus dans les villes et les agglomérations.»

La convivialité grâce à 125 ans de collaboration interne à la branche

Durant l’AG de l’UTP de Leysin, il a été rappelé à plusieurs reprises que la convivialité pour la clientèle était l’une des principales tâches de la branche. Ueli Stückelberger l’a résumé ainsi: «Nous devons proposer à notre clientèle un système global et convivial de transports publics, c’est-à-dire simple, calculable et le plus uniforme possible.» Cet objectif nécessite de poursuivre les efforts communs et coordonnés entre le Service direct et les communautés tarifaires à travers une intense collaboration au sein de la branche.

L’augmentation de la convivialité peut également passer par une meilleure répartition de l’affluence dans des trains et des bus fortement occupés. L’UTP soutient les efforts des entreprises visant à encourager leurs collaborateurs à utiliser autant que possible les trains les moins remplis. L’Union exige cependant également une meilleure coordination entre la branche des transports publics, la Confédération et les cantons, car tous sont concernés: une meilleure répartition de l’occupation des trains, trams et bus, et donc l’élimination des pics de trafic, peuvent par exemple être atteintes en décalant les heures de cours entre des universités, hautes écoles et écoles secondaires situées à proximité les unes des autres, comme le montrent parfaitement l’Université et l’EPF de Lausanne.

Le SwissPass arrive à la mi-2015

Outre FORTA, le regard de l’AG de la 125e année de l’UTP vers l’avenir concernait avant tout le SwissPass, le premier pas dans le monde de la billetterie électronique. Le SwissPass sera introduit à la mi-2015, dans un premier temps pour les deux produits les plus diffusés en Suisse, l’abonnement général et le demi-tarif. Equipée d’une puce, la carte facilite encore plus l’accès aux transports publics suisses. Outre l’AG et le demi-tarif, des abonnements communautaires seront intégrés au fur et à mesure sur la puce. L’idée de base: une seule carte pour un maximum de prestations de mobilité. Au moment de l’introduction déjà, le SwissPass pourra être utilisé pour l’accès à Mobility Carsharing, PubliBike, SuisseMobile et différentes stations de ski.

Bref portrait de Michel Joye

Michel Joye, né le 4 février 1958 à Lausanne, obtient son diplôme d’ingénieur civil à l’EFPL en 1982. Il travaille ensuite dans ce domaine à New York, puis à Zurich et à Lausanne dans le domaine de la conception des structures, en particulier des ponts. En 1991, il réoriente sa carrière dans les transports publics en tant que cadre auprès des CFF à Lausanne et à Berne, tout d’abord dans la gestion de l’exploitation, puis dans la gestion d’infrastructure. Depuis 2000, Michel Joye est directeur des Transports publics de la région lausannoise. Entre 2006 et 2012, il a été administrateur de la CGN. Depuis 2011, il était en outre vice-président de l’Union des transports publics. Michel Joye est père de trois enfants et vit à Lausanne.

Pour plus de renseignements

  • Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP, 031 359 23 35, 079 613 77 01
  • Roger Baumann, communication de l’UTP, 031 359 23 15, 079 270 10 00