Un tram pour renforcer considérablement l’efficacité du réseau tl

Le Conseil d'Etat soumet au Grand Conseil pas moins de quatre projets de décrets pour améliorer fortement la mobilité de l'agglomération Lausanne-Morges. Il s'agit notamment de lancer la réalisation du chaînon manquant entre les RER et les lignes de bus: un tram entre le Flon et Renens. La construction de ses infrastructures représente un investissement de 287 millions de francs pour le Canton. Dans le même temps, les communes de Crissier, Renens, Prilly et Lausanne soumettent à leurs plénums les rapports-préavis permettant la réalisation de cette première étape des axes forts de transports publics, comprenant également plusieurs tronçons de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS).

Le retour du tram entre le Flon et Renens représente une étape majeure pour améliorer la mobilité au coeur de l'agglomération Lausanne-Morges. En effet, si les RER permettent un accès rapide depuis l'ensemble du canton à cette région, ils ne peuvent pas offrir une desserte locale de qualité. Celle-ci est aujourd'hui assurée par des lignes de bus saturées, fortement soumises aux aléas du trafic et ne reliant pas rapidement et de manière fiable les différents pôles de correspondances avec les réseaux ferroviaires et de métros que sont le Flon, Prilly-Malley et Renens. Un fort développement de ces deux dernières gares est d'ailleurs attendu avec les mises en service de la quatrième voie CFF Lausanne-Renens et de la fréquence 15 minutes du RER vaudois, prévu à l'Horizon 2020.

Lire communiqué du Conseil d'Etat