Hausse des voyageurs sur le réseau tl en 2015

Les résultats 2015 des Transports publics de la région lausannoise sa ont été approuvés, ce jeudi 26 mai 2016, à Renens, lors de l’assemblée générale des actionnaires, présidée par Daniel Brélaz, président du Conseil d’administration tl.

Fréquentation en hausse, amélioration de l’offre et des services, concrétisation des grands projets d’infrastructures, les résultats 2015 sont d’autant plus réjouissants qu’ils sont couplés, malgré un ralentissement des recettes, à une augmentation limitée des indemnités à charge des collectivités.

Après un léger tassement de la fréquentation en 2014, la croissance reprend sur le réseau tl. Au total, les tl ont transporté 107.1 millions de voyageurs, soit 2.1 millions supplémentaires par rapport à l’an dernier (+2%) ; l’offre du réseau routier a profité le plus de cette croissance (+1.5 millions), les lignes régionales révélant leur pleine santé (+22% sur la ligne 54, Renens – Cheseaux, notamment) traduisant une modification des habitudes de mobilité de la part des habitants des régions périurbaines. Quant au métro m1, après une année 2014 difficile, il retrouve en 2015 son gain de clients annuels (12.9 millions, soit +3.4% ou 400'000 passagers supplémentaires). De son côté, le LEB* accuse une hausse de fréquentation très importante de 10.5%, soit 3.7 millions de clients transportés.

Ralentissement des recettes
Cette hausse des voyageurs sur le réseau tl a eu néanmoins des effets tout relatifs sur l’augmentation des recettes (produits des transports, issus de la vente des billets) qui plafonnent à 0.4% (+0.3 million pour un total de 80.7 millions). Il s’agit toutefois d’une estimation puisque les recettes de la Communauté tarifaire vaudoise (CTV) n’étaient pas encore connues au moment du bouclement des comptes tl.

Taux de couverture stable
Malgré ce ralentissement des recettes, la bonne maîtrise des charges d’exploitation, une situation conjoncturelle très favorable tant au niveau des taux d’intérêt que des prix du carburant et de l’électricité ont permis aux tl de réaliser un bon exercice 2015. Les indemnités d’exploitation à charge des collectivités augmentent modérément pour atteindre 138.6 millions (contre 137.6 millions en 2014). Le taux de couverture est ainsi maintenu à un niveau proche de l’an passé (36.8% contre 37% en 2014).

* Les tl ont repris la gestion opérationnelle du LEB au 1er janvier 2014, mais les deux entreprises restent juridiquement distinctes et publient chacune leur propre rapport d’activité. L’exercice 2015 de l’entreprise LEB sera présenté en assemblée générale le 28 juin prochain, à Cheseaux.

 

Quelques points forts de l’année 2015

L’offre s’étoffe et la qualité du service augmente
Focus sur l’Est lausannois, où une nouvelle ligne 67 a été inaugurée entre Pully, Val-Vert et Grandvaux (prolongée jusqu’à Cully en février 2016). Les indicateurs portant sur la qualité du service rendu progressent (RA, pp. 24, 27 et 57).

Une entreprise qui recrute
Pour accompagner sa croissance, l’entreprise a recruté 177 personnes en 2015 (renouvellement et création de postes, encadrement inclus), dont 83 conducteurs. Un management de proximité a été mis en place pour le personnel de conduite (RA, pp. 44-45, 49).

Rapprochement tl/ LEB
Les synergies se sont poursuivies autour de l’intégration progressive des collaborateurs et des activités LEB dans l’organisation et les processus tl. RA. Les travaux fleurissent sur la ligne, le nouveau viaduc à Cery Fleur-de-Lys est réalisé (RA, pp. 54-55, 23).

Sécurité sur l’avenue d’Echallens
Le dossier d’approbation des plans du tunnel du LEB sous l’avenue d’Echallens a été déposé à l’OFT. Ce projet résoudra les problèmes sécuritaires sur un tronçon à risque. En 2015, deux collisions frontales entre un bus tl et un train LEB ont amené les tl à supprimer la desserte de l’arrêt St-Paul, le décalant de 300 mètres. Une nouvelle navette (ligne 29) a été créée et les actions sécuritaires ont été renforcées en coordiantion avec la Ville de Lausanne (RA, p. 32).

L’univers numérique tl se développe
Les tl poursuivent leur développement de solutions numériques personnalisées et simples d’utilisation à disposition des clients, qu’il s’agisse d’informations en temps réel, d’achat de billet par smartphones ou de les faire bénéficier des avantages tl_club. Les solutions numériques figurent également au cœur du projet pilote de mobilité multimodale SMILE, première concrétisation de notre stratégie de développement de l’offre à l’horizon 2025 (RA, pp. 24 et 28).

Axes forts – tram, BHNS, m3
Les projets d’Axes forts se poursuivent. Un plan de développement des métros a notamment été accepté par le Grand Conseil, proposant la création d’un second tube pour le métro automatique entre la Gare CFF de Lausanne et le Flon (RA, pp. 38-39).

Réduction de notre empreinte sur l’environnement
En parallèle au suivi environnement des projets, les tl travaillent à réduire leur empreinte sur l’environnement, notamment au travers d’une meilleure gestion de l’énergie dans les bâtiments et de l’économie sur la consommation de carburant (RA, p. 52).

Dialogue social autour d’une nouvelle CCT
Entamée en 2014, les négociations avec le partenaire social, le Syndicat SEV, pour renouveler la convention collective de travail (CCT) ont abouti à une impasse. En effet, les membres syndiqués tl et LEB ont refusé les propositions d’évolutions salariales et sociales amenées par l’entreprise (RA, p. 50).


Retrouvez le rapport d’activité 2015 complet et les chiffres-clés

Contacter le Service de presse