Dès le 10 décembre, le métro m1 circulera plus souvent en semaine et le week-end

Dès le changement d’horaire, le 10 décembre prochain, l’offre (exprimée en km) du métro m1 va augmenter de 30%, profitant non seulement aux Hautes écoles mais aussi à tout l’Ouest lausannois. Le m1 s’adapte aux nouvelles habitudes de mobilité et gagne en attractivité.

station m1 2 low

Transportant plus de 13 millions de voyageurs par an, le m1 est un axe de transport essentiel entre le centre de Lausanne, les Hautes écoles et la gare de Renens. Dès le 10 décembre prochain, il verra sa cadence renforcée en journée, le soir et le week-end. Il s’agit d’une évolution historique de l’offre. En effet, à l’exception de quelques adaptations d’horaire et de l’augmentation de capacité rendue possible grâce à la construction de cinq nouvelles rames ces dernières années, aucun changement notable de l’offre du m1 n’avait vu le jour aux heures creuses et le week-end depuis 2006. Or, la fréquentation de la ligne a, elle, augmenté de près de 40% entre 2006 et 2016.

"Cette importante évolution de l’offre du m1 était attendue, au regard de l’essor des Hautes écoles dont les effectifs ont doublé depuis 2006; elle permet aussi d’accompagner le développement des quartiers et des activités le long de cet axe et tient compte des nouvelles habitudes de mobilité, avec des personnes qui se déplacent davantage en transports publics le week-end et en soirée. Le m1 verra ainsi son attractivité renforcée", se félicite Nuria Gorrite, Cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines.

Davantage de métros pour les étudiants et le personnel des Hautes écoles
En période universitaire, aux heures de pointe du matin et du soir de semaine, il y aura davantage de trains grâce à une cadence à 5’ étendue de 7h jusqu’à 10h (contre 7h15 à 8h45 aujourd’hui); la cadence aux heures creuses sera également renforcée à 7.5’ (contre 10’ aujourd’hui).

Davantage de métros pour les riverains
Hors des périodes universitaires, la cadence à 7.5’ sera généralisée sur l’entier de la journée entre 7h et 21h (contre une cadence oscillant actuellement entre 7.5’ et 10’).

Evolution historique pour les jours de week-end
Les samedis, dimanches et jours fériés, l’offre du m1 évolue pour la première fois significativement depuis la mise en service du métro en 1991 pour répondre à la demande croissante observée durant le week-end :

  • Le samedi, renforcement de la cadence à 10’ (contre 12’ aujourd’hui) en journée, et à 12’ le soir (contre 15’).
  • Le dimanche et jours fériés, fréquence à 15’ en matinée et 12’ en soirée (contre 20’ et 15’ aujourd’hui).

Courant de l’été 2018 : capacité encore renforcée et extension du service en soirée les week-end
Une prochaine évolution de l’offre est prévue courant de l’été 2018. D’une part, les horaires seront étendus les vendredis et samedis soir, de 00h15 à 00h45, pour correspondre à la fin du service du m2. D’autre part, les 17 trains d’origine auront terminé leur entretien de mi-vie. Grâce aux cinq nouvelles rames mises en circulation en 2015 déjà, l’ensemble de la flotte du m1 sera ainsi en service. Aux heures de pointe, le m1 pourra donc circuler systématiquement en double composition (dix trains en exploitation), toutes les 5 minutes, offrant ainsi deux fois plus de capacité (5800 voyageurs par heure et par sens) qu’en 1991 (2900 voyageurs par heure et par sens).

station m1 low

Ainsi, au fil des ans, les tl, avec l’appui du Canton et des communes, ont donc su tirer le meilleur de l’infrastructure et du mode d’exploitation du m1. Un métro pourtant soumis à la forte contrainte imposée par sa voie unique et qui, à sa mise en service, était envisagé pour transporter au maximum 10 millions de voyageurs annuels à une cadence de 10’.

Chronologie de l’évolution de l’offre

1991 : Mise en service de la ligne, fréquence de 10’ toute la journée

1995 : 7.5’ en heures de pointe, durant la période universitaire entre Crochy et Flon

1997 : 5’ en heures de pointe, durant la période universitaire entre Crochy et Flon

2005 : 5’ en heures de pointe, durant la période universitaire sur tout le tracé

2006 : 7.5’ en heures de pointe, durant la période hors universitaire

 

Le m1 en chiffres

  • Voyageurs transportés en 2016 13.1 millions (8.5 millions en 1995 ; 10 millions en 2001)
  • Flotte 22 rames, dont 20 rames en circulation.
  • Cadence à l’heure de pointe : 5’ (maximum)
  • Voyageurs transportés par heure et par direction : 5’800
  • Capacité d’une rame : entre 270 et 300 personnes
  • Longueur de la ligne : 7.8 km
  • Haltes et stations : 15
  • Vitesse maximale d’exploitation : 70 km/h

Contacts

•    Nuria Gorrite, cheffe du Département des Infrastructures et des ressources humaines (DIRH) du Canton de Vaud, 021 316 70 01.
•    Christophe Jemelin, responsable de l’unité Développement de l’offre, membre de la Direction des tl, 076 357 04 99.

 

Transports publics lausannois
Canton de Vaud