Année 2017 réussie pour le leb

Les résultats de l’exercice 2017 de la compagnie de chemin de fer Lausanne-Echallens-Bercher (leb) ont été acceptés à l'unanimité, ce mercredi 6 juin 2018, par les actionnaires réunis en assemblée générale à Assens. Première année de mise en place de l’organisation commune tl/leb, 2017 a été marquée notamment par le démarrage du chantier historique du tunnel sous l’avenue d’Echallens. Mais aussi par d’autres travaux d’ampleur sur l’ensemble du tracé, le remplacement et la modernisation des infrastructures et le renouvellement de la flotte. Par conséquent, la fiabilité de la ligne s’améliore et, avec elle, la satisfaction des clients progresse. La fréquentation se stabilise à 3.7 millions de voyageurs transportés.

Le leb tient le cap de sa transformation progressive en RER. Trait d’union vital entre un district du Gros-de-Vaud en fort développement et l’hyper-centre de l’agglomération lausannoise, la ligne bénéficie, depuis 2014 d’un dynamisme sans précédent afin d’être en mesure d’assurer pleinement son rôle d’axe fort de transport public.
En 2017, dans un contexte de travaux jalonnant l’ensemble du tracé et nécessitant d’interrompre l’exploitation à quatre reprises pour une substitution par bus, la fréquentation s’est maintenue à 3.7 millions de clients transportés. L’engagement sans relâche des équipes ont porté leur fruit. Les incidents de maintenance ont pu être divisés par deux. Une ligne, donc, plus stable et, face à la ponctualité des trains, une satisfaction des clients à la hausse (89%, contre 65% en 2015 et 85% en 2016).

Une organisation commune tl/leb
2017 a marqué le franchissement d’une étape importante du rapprochement entre les deux sociétés leb et tl. En effet, depuis le 1er janvier 2017, les deux entreprises travaillent sur la base d’une organisation commune, impliquant l’intégration de l’ensemble des collaborateurs travaillant jusqu’alors pour l’unité leb au sein du management tl. Le nouveau rôle de délégué de la Direction tl au leb, assuré successivement par Daniel Leuba puis Marielle Desbiolles, dès le 1er mars, permet d’assurer l’atteinte des objectifs fixés par le Conseil d’administration leb et la bonne relation avec les commanditaires (Canton et Confédération) et les instances locales. La mise en place de l’organisation commune a permis de renforcer les équipes en nombre et en compétences, de remettre à niveau l’effectif réduit des conducteurs de trains, de standardiser et de formaliser les procédures manquantes en termes de formation et d’exploitation et d’accélérer les démarches d’amélioration continue.

De grands travaux pour un futur RER
L’année aura également été marquée par le démarrage du chantier tant attendu du tunnel sous l’avenue d’Echallens qui constitue une étape cruciale tant en termes de sécurité d’exploitation que de fiabilisation de la ligne. Démarré en août, les travaux se poursuivront durant trois ans et demi pour une mise en service programmée fin 2020. Huit autres chantiers d’importance ont également été entrepris : finalisation de la modernisation de la gare d’Assens et de la réfection de l’infrastructure entre Fey et Bercher ; prolongement des quais à Echallens et couverture du faisceau de voies du dépôt ; création d’une double voie entre Les Ripes et Etagnières ; remplacement de la sous-station de Vernand-Camarès ; remplacement des installations de sécurité et création d’une télécommande entre Cheseaux et Bercher. Ces différents travaux ont impliqué la mise en place de quatre étapes de substitution par bus.
En outre, quatre nouveaux trains ont été mis en service entre janvier et avril, de même qu’a été passée la commande de six nouvelles rames (mise en service prévue en 2019). L’ensemble de ces projets préparent les grandes étapes du développement du leb dont l’extension de la cadence au quart d’heure jusqu’à Echallens est prévue en août 2019.

Soigner la relation avec les clients
L’amélioration de la satisfaction des clients quittance les efforts constants entrepris pour renforcer l’information aux voyageurs en temps réel. Depuis 2017, complémentaire aux bornes multimédias, un nouveau système d’information sonore installé sur les quais permet une réactivité plus grande dans l’information en cas de perturbation. Une campagne de promotion de l’application mobile tl_live a multiplié par deux l’utilisation des fonctionnalités de la solution. Quant à la communication, elle s’est intensifiée tout au long de l’année. L’amélioration continue de l’information aux voyageurs en temps réel reste une priorité pour l’entreprise.

Une nouvelle marque, signe de modernité
Enfin, dans ce contexte particulièrement dynamique, le leb a également vu sa marque rajeunie. En novembre, le nouveau logo de la compagnie a été dévoilé en marge du Comptoir d’Echallens et d’une cérémonie officielle en présence de la Présidente du Conseil d’Etat Nuria Gorrite et des représentants des autorités politiques. Cette nouvelle identité graphique est désormais progressivement déclinée sur l’ensemble des supports.


Autres points forts 2017 en bref :

Comptes 2017
Les recettes voyageurs restent relativement stables (5.8 millions).

Service Routier Marchandise (SRM)
Face aux difficultés rencontrées par le Service routier Marchandise (SRM), activité accessoire historique, soumise à un contexte concurrentiel de plus en plus fort, une réflexion stratégique a été entreprise en 2017 qui a abouti à la décision, prise par le Conseil d’administration ce printemps 2018, de mettre fin au SRM au 30 avril 2018 (lire le communiqué de presse du 15 mars 2018).

 

Contact: Service de presse tl/leb 021 621 04 99, .

 

 

LEB
Transports publics lausannois