Développement durable

L'eau de lavage des bus est recyclée, les déchets dans les métros sont triés.

L’eau de lavage, recyclée à plus de 96%

Un bus propre est gage de confort pour la clientèle et relève donc de la qualité de service que les tl veulent offrir à leurs voyageurs. Mais l’eau est une ressource qu’il convient d’utiliser avec modération. Aux tl, l’eau utilisée pour les lavages est recyclée à plus de 96% pour les véhicules routiers. D’autres mesures sont prises dans le respect des normes de développement durable.

Les 265 véhicules tl routiers et ferroviaires sont régulièrement lavés. Afin d’user de l’or bleu de façon responsable, l’entreprise a installé, en 2010, aux dépôts de la Borde et de Perrelet, de nouvelles installations de lavage pour le parc routier. Ces dernières permettent une économie d'eau de 93% par rapport aux anciens équipements, ainsi qu'un taux de recyclage de l'eau de plus de 96% traitée biologiquement. En outre, elles utilisent des détergents biodégradables avec parcimonie puisque leur consommation a été divisée par quatre toujours par rapport aux anciennes installations. Enfin, le déploiement de technologies de gestion de l'énergie électrique a permis d'optimiser les consommations. Autant de critères qui répondent aux normes en matière de développement durable.

Les installations de lavage pour le m1 ont l’âge du métro: 22 ans, elles ne sont donc pas encore dotées d’un système de recyclage. Toutefois, l’eau utilisée est nettoyée avant rejet. Ces installations devraient être changées à fin 2013 avec également pour objectif un système de recyclage de l'eau important. Dans l'intervalle, et sur la proposition de collaborateurs, la fréquence du lavage des rames a été espacée (tous les 15'000 km au lieu de 5'000, soit toutes les six semaines contre deux précédemment), à l’exception des rames particulièrement sales. Quant au m2, ses installations de lavage sont également équipées d'un système de recyclage de l'eau, tout comme les bus.

Le tri des déchets dans le m2 est un succès

Grâce à la clientèle des tl, le tri des déchets instauré en été 2010 dans certaines stations du m2 est une réussite. L'action est étendue sur le m2 et le m1.

En été 2010, des emplacements de tri sélectifs des déchets ont été installés dans les stations du m2, Lausanne-Flon, Lausanne-Gare et Ouchy. Ces points de tri étaient constitués de conteneurs à déchets de boisson en PET et en aluminium (Alu) et d’une poubelle classique pour les autres déchets. Le tri de l’Alu est venu s’ajouter afi n d’améliorer la qualité du tri du PET mais également dans un souci d’étendre le recyclage à d’autres matières.

La réussite du recyclage passe par la qualité du tri

Les résultats obtenus pour le PET sont très positifs. La qualité du tri est excellente, avec une proportion de 93% de bouteilles PET dans les conteneurs prévus à cet effet. Le tri de l’Alu est un peu moins réjouissant, avec 70% de boissons dans les conteneurs, 30% constitués d’autres emballages ou d’autres matériaux. La réussite du recyclage passe par la qualité du tri.

Il est donc très important de rappeler que ces conteneurs sont uniquement prévus pour les emballages de boisson qui ont une filière de recyclage spécifique. Pour les autres déchets en Alu provenant des ménages privés, ainsi que les déchets en fer-blanc, ils sont à apporter dans les déchèteries de la ville.

«Ces chiffres encourageants nous poussent à vouloir les améliorer encore, se réjouit Jérôme Grand, responsable du projet pour les tl. Nous tenons à remercier chaleureusement notre clientèle. Grâce à elle, l’équivalent de 12'000 bouteilles (0.5 l) de PET et de 1500 boîtes Alu (0.5 l) ont été collectées en trois mois, l'été dernier, pour recyclage. Nos clients ont une très bonne connaissance du tri des déchets, ce qui nous a permis d’étendre cette action à d’autres stations du m2 mais aussi du m1.»