Communiqués de presse - Archives

2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016

Echallens, le 15 octobre 2020. Les causes du déraillement d’une rame du LEB fin septembre en Gare d’Echallens sont maintenant clairement identifiées. Un dysfonctionnement dans la transmission des commandes de l’aiguillage a conduit au déraillement du train terminant son service commercial. Les tl et le LEB ont ainsi pu autoriser ce mardi le fournisseur à intervenir officiellement sur le système afin d’y apporter les correctifs et les garanties attendus. Le temps nécessaire à cette opération, assortie des processus de tests et d’homologations, n’est pas encore défini. Le dispositif de substitution par bus entre Cheseaux et Bercher est maintenu jusqu’à nouvel avis. La reprise du trafic ferroviaire se fera au mieux au début du mois de novembre.

Echallens, le 2 octobre 2020. Cinq jours après le déraillement d’une composition du LEB en gare d’Echallens et une forte mobilisation des équipes, l’entreprise ne fera aucune concession sur la question de la sécurité pour le retour en exploitation du LEB entre Bercher et Cheseaux. Sa priorité : protéger les collaborateurs et les clients. Par conséquent, tant que la sécurité ne sera pas assurée à 100% en gare d’Echallens, les mesures de substitution par bus seront maintenues jusqu’à nouvel avis. Pour accompagner les déplacements dans cette situation extraordinaire, d’importants moyens d’accompagnement de la clientèle ont été engagés et continueront de l’être.

Une rame du LEB a déraillé la nuit dernière en gare d’Echallens. L’incident s’est produit peu avant une heure du matin, lors d’une manœuvre de remisage une fois le service commercial terminé. Il n’y avait aucun client à bord. Le mécanicien a été légérement blessé et pris en charge. Il souffre de contusions.

 

Ce mardi 22 septembre, les derniers mètres de la galerie qui permettra aux trains du LEB de circuler sous l’avenue d’Echallens ont été creusés. Les ouvriers ont franchi le passage ouvert par la haveuse en tout début d’après-midi. Le tunnel relie dorénavant Prilly à Lausanne. Les prochains mois seront consacrés à la finalisation des travaux de génie civil puis à la mise en place des installations ferroviaires.

Pour assurer la future exploitation de la ligne du tramway entre Lausanne-Flon et Renens-Gare, dix rames seront nécessaires. A cette fin, un appel d’offre a été lancé aujourd’hui au niveau international dans le but de trouver le futur constructeur des rames du Tramway lausannois. L’attribution du marché est en principe planifiée pour l’automne 2021 avec une livraison des premières rames prévue à l’horizon 2025.