L’excavation du tunnel

Pour réaliser le tunnel, l'installation principale du chantier est située au Parc de la Brouette. Un puits de 42 mètres a été creusé. Les hommes et les machines ont été acheminés par cet accès, à 25 mètres de profondeur. Deux haveuses ont rongé la molasse à une vitesse de 3.5 mètres par jour en direction de Prilly et de Lausanne-Chauderon. 60 ouvriers ont travaillé dans des conditions particulièrement difficiles : géologie complexe du sous-sol, émanations de soufre tout à fait inattendues et enfin pandémie de COVID-19. Ils ont fourni un effort considérable pour creuser l’ouvrage.

250'000 tonnes de matériaux ont été excavés. Pour limiter au maximum les impacts auprès des riverains, les matériaux d’excavation du chantier ont été déversés au fond du puits pour être évacués par voie souterraine jusqu’au tunnel reliant l’usine d’incinération Tridel au réseau CFF. Le chargement sur convois ferroviaires a permis d’éviter la circulation quotidienne de 30 à 40 camions au centre-ville.

&nbsp

A l'Ouest de Lausanne, le LEB entrera dans le tunnel en plongeant dans la trémie d’Union-Prilly. Il s’agit d’une galerie d'accès à ciel ouvert. Les travaux ont été réalisés sous l’actuelle voie de chemin de fer ; afin de maintenir la circulation des trains sur l'avenue d’Echallens, il a fallu installer un pont métallique long de 170 mètres. Dans ce secteur, la nature du terrain a conduit à des mesures de soutènement particulières, appelées voûtes-parapluies.

Lire le bulletin d’info y relatif

Le 22 septembre 2020, les derniers mètres de galerie entre Lausanne et Prilly ont été creusés. La galerie est entièrement réalisée, le tunnel est dorénavant percé.

Jusqu’au début de 2021, les équipes en place sont chargées de terminer le stross et la contre-voûte (les parties basses du tunnel), d’aménager des banquettes de chaque côté du tunnel dans lesquelles circuleront les câbles nécessaires à l’exploitation du LEB et de réaliser les finitions du revêtement du tunnel.