Le tunnel du LEB est percé

Ce mardi 22 septembre, les derniers mètres de la galerie qui permettra aux trains du LEB de circuler sous l’avenue d’Echallens ont été creusés. Les ouvriers ont franchi le passage ouvert par la haveuse en tout début d’après-midi. Le tunnel relie dorénavant Prilly à Lausanne. Les prochains mois seront consacrés à la finalisation des travaux de génie civil puis à la mise en place des installations ferroviaires.

 

Ce mardi 22 septembre, les derniers mètres de la galerie qui permettra aux trains du LEB de circuler sous l’avenue d’Echallens ont été creusés. Les ouvriers ont franchi le passage ouvert par la haveuse en tout début d’après-midi. Le tunnel relie dorénavant Prilly à Lausanne. Les prochains mois seront consacrés à la finalisation des travaux de génie civil puis à la mise en place des installations ferroviaires.

Vers la concrétisation du tunnel du LEB
Il a fallu un an et neuf mois aux haveuses pour creuser la molasse d’une galerie longue de 1.3 km et de 15 mètres de large entre Prilly et Lausanne. Sous l’avenue d’Echallens, cette liaison permettra la circulation des trains en double voie, elle rendra le trafic automobile et la mobilité douce plus sûrs en surface. Elle assurera aussi une liaison plus performante pour le LEB entre Union-Prilly et Lausanne-Flon. Présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite a remercié les ouvriers qui se sont reliés sur un chantier particulièrement difficile, mais indispensable pour achever la transformation du LEB en véritable RER; «Mineuses et mineurs, merci d’avoir œuvré pour améliorer la mobilité des Vaudoises et Vaudois. Vous n’avez pas percé une cathédrale souterraine pour la beauté du geste, mais pour permettre d’améliorer la qualité de vie de centaines de milliers de personnes, qu’elles voyagent à bord du LEB, conduisent ou se baladent sur l’avenue d’Echallens ».

255'000 tonnes de matériaux excavés
Depuis le lancement des travaux en 2017, les équipes ont fait face à des aléas conséquents. Dans le parc de la Brouette, la découverte d’un nombre important de tombes du XIXe siècle a retardé le démarrage de la creuse du puits d’accès. La géologie complexe du sous-sol, à laquelle des émanations de soufre tout à fait inattendues sont venues s’ajouter, et enfin la pandémie de COVID-19 ont compliqué l’avancement des travaux. « Les 60 ouvriers dans la galerie ont travaillé dans des conditions particulièrement complexes depuis un an. Ils ont fourni un effort considérable pour creuser l’ouvrage. Le percement d’un tunnel est un moment unique qui permet de leur rendre hommage » déclare Samuel Barbou, Directeur de projets aux tl, maîtres d’ouvrage du chantier. Au total, 255’000 tonnes de matériaux ont été excavés et transportés par voie ferroviaire vers la carrière du Lessus à St-Triphon. Ce procédé a permis d’éviter la circulation de près de 10'000 camions au centre de Lausanne.

Place à la technique ferroviaire
Avant que les trains du LEB plongent sous l’avenue d’Echallens, les prochaines étapes de travaux comprennent : l’excavation de la partie basse du tunnel et le bétonnage, la pose des voies ferrées et les installations en lien, notamment de la dalle flottante - qui limitera les nuisances en absorbant les vibrations dues aux passages des trains-, et enfin les phases de tests de circulation dans le tunnel. La réalisation de ces travaux est estimée à un an et demi. La mise en service du nouveau tracé ferroviaire du LEB est prévue dans les premiers mois de 2022.
Après la mise en service du tunnel du LEB, les voies seront démantelées sur l’avenue d’Echallens et l’espace sera réaménagé. Le nouveau tunnel ferroviaire permettra de sécuriser le trafic sur l’avenue d’Echallens. Il contribuera de façon prépondérante à l’effort de fiabilisation et de modernisation du LEB pour en faire un véritable RER à disposition des quelque 4 millions de clients annuels de la ligne.

Contacts
Nuria Gorrite, cheffe du Département des Infrastructures et des ressources humaines (DIRH), 021 316 70 01
Florence Germond, municipale des Finances et de la mobilité de la Ville de Lausanne, 021 315 72 00
Alain Gillièron, Syndic, Ville de Prilly, 021 622 72 11
Samuel Barbou, Directeur de projets, Transports publics de la région lausannoise (tl), 021 621 04 99