FAQ

Quel est l'enjeu du projet ?

Le chemin de fer Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) assure une liaison essentielle entre Lausanne-centre, les communes du nord-ouest de l’agglomération et le district du Gros-de-Vaud. Afin de répondre aux besoins de la clientèle, le LEB a procédé à une augmentation de capacité et de cadence en 2013, celle-ci passant de 30 à 15 minutes entre Lausanne et Cheseaux.

Sur l’avenue d’Echallens, le chemin de fer partage la chaussée avec les autres modes de transports : voitures, vélos et piétons. Cette situation a entraîné de fréquents accidents, dont certains mortels. Des mesures urgentes ont été prises en 2009-2010 et en 2013-2014 afin de renforcer la sécurité, mais le danger reste élevé.

Pour le Conseil d’administration du LEB, pour les autorités cantonales et communales, la mise en souterrain du LEB sur le tronçon entre la gare de Chauderon et Union-Prilly constitue la seule solution pour résoudre définitivement ce problème de sécurité. En outre, le tunnel sous l’avenue d’Echallens permettra au LEB d’achever sa mue en un véritable RER.

Combien de temps vont durer les travaux ?

La construction du nouveau tronçon souterrain est de 1,7km. Il ne s'agit pas seulement de percer un tunnel, mais il faut aussi équiper l'ouvrage d'une double voie ferroviaire et de nombreuses installations de sécurité, puis d'effectuer des tests avant la mise en service. L'ensemble du chantier durera 5 ans.

Quels sont les coûts du projet ?

La construction du nouveau tunnel est devisée à 136 millions de francs, dont plus des deux tiers ont été accordés par les chambres fédérales dans le cadre du fonds d'infrastructure ferroviaire (FIF). Le 23 mai 2017, le Grand Conseil a accordé la participation cantonale au projet, sous la forme d'un crédit d'investissement de 23,8 millions de francs et un prêt conditionnellement remboursable de 22 millions de francs pour le LEB.

Que va devenir l’avenue d’Echallens ?

Une fois le tunnel mis en service, les rails seront enlevés de la chaussée.
La zone du LEB sera rendue au domaine public et un réaménagement global du tronçon est prévu à l'horizon 2023 dans le cadre du PALM 2016. Cette requalification aura comme objectif d'une part d'améliorer la progression des bus sur cet axe identifié comme un tronçon de BHNS, d'autre part, de requalifier les espaces publics en lien avec leur vocation de centralité de quartier telle que définie dans le plan directeur communal actuellement en cours de révision.

Pourquoi ne pas construire une gare souterraine à Montétan ?

Pour des raisons géologiques, le tracé retenu impliquerait de réaliser une halte à plus de 100 mètres du carrefour de Montétan et à plus de 30 mètres sous la surface. Cela diminuerait fortement l’attractivité d’une gare qui serait par ailleurs extrêmement coûteuse à construire en raison de ses quais de 130 mètres de long. En outre, les utilisateurs de la halte de Montétan sont principalement des voyageurs qui effectuent un trajet vers le centre de Lausanne ou en reviennent. Une fois le LEB dans son tunnel, la ligne 9 prendra la place du train en site propre pour se transformer en bus à haut niveau de service (BHNS), avec un temps de parcours équivalent à celui du LEB jusqu'à Chauderon et des cadences deux fois plus élevées.