Le Tribunal fédéral permet au tram entre Lausanne et Renens de franchir une nouvelle étape

Le Tribunal fédéral a confirmé aujourd’hui la compétence de l’Office fédéral des transports à se prononcer sur l’ensemble du projet de tram, incluant la rampe Vigie-Gonin. Seule cette mesure d’accompagnement est renvoyée par la Cour au Tribunal administratif fédéral pour une analyse de l’infrastructure. Les autorités politiques et les tl se réjouissent de cette avancée et sont confiants quant à la réalisation du tram et des bus à haut niveau de service indispensables pour améliorer la mobilité et la qualité de vie dans l’agglomération.

 

La remise en cause par le Tribunal administratif fédéral (TAF), en février 2018, de la compétence de l’Office fédéral des transports pour valider la mesure de la rampe Vigie-Gonin complémentaire au projet du tram a été annulée par le Tribunal fédéral (TF). En admettant le recours des tl, le Tribunal fédéral reconnaît que l’Office fédéral des transports est bien l’organe compétent pour évaluer la pertinence et la proportionnalité des mesures d’accompagnement nécessaires à un projet de cette ampleur. Toutefois, en vertu de la garantie de la double instance judiciaire, il renvoie la question de la rampe Vigie-Gonin au TAF afin qu’il se prononce sur l’infrastructure en tant que telle.

Le Canton, les communes et les tl sont satisfaits de la décision du Tribunal fédéral et restent confiants quant à cette nouvelle procédure judiciaire devant le TAF. Ils attendent de recevoir l’intégralité des décisions du TF pour évaluer les conséquences précises de cette nouvelle étape judiciaire sur la réalisation du tram et des BHNS entre Prélaz-les-Roses et St-François.

Pour rappel, le tram, grâce à des passages toutes les 6 minutes tout au long de la journée permettra d’embarquer 11,5 millions de voyageurs par année, offrant un accès facilité aux quartiers et aux activités qui se développent entre le cœur de Lausanne et la gare de Renens. Il s’inscrit, avec les bus à haut niveau de service, dans le projet plus global de développement des Axes forts de transports publics urbains indispensables pour rendre les déplacements plus rapides et plus efficaces dans l’agglomération.

Contacts

Nuria Gorrite, cheffe du Département des Infrastructures et des ressources humaines (DIRH), 021 316 70 01
Florence Germond, Municipale des Finances et de la mobilité de la Ville de Lausanne, 021 315 72 00
Alain Gillièron, Syndic, Ville de Prilly, 021 622 72 11
Tinetta Maystre, Municipale de l’urbanisme et des travaux, Ville de Renens, 076 407 33 81
Stéphane Rezso, Syndic, Ville de Crissier, 021 631 96 00
Samuel Barbou, chef de projet, Transports publics de la région lausannoise tl, 021 621 04 99

Bureau d’information et de communication de l’Etat de Vaud
Lausanne, le 8 mai 2019